Comment fixer et justifier ses tarifs en tant que freelance

Fixer et justifier ses tarifs en tant que freelance peut vite devenir un calvaire. 🤦🏼‍♀️

En effet chaque freelance à connu la pression en envoyant un devis.

🤔 Est-ce que je suis trop cher, pas assez cher ?
🤔
Quels prix ont proposés mes concurrents ?
🤔 Que dire si on me dit que je suis trop cher ?

Autant de questions qui peuvent réveiller le syndrome de l’imposteur qui vit en toi.

Alors comment vendre tes services à leur juste prix ?

1️⃣ Établir ta liste de dépense obligatoire

Tu dois prendre conscience du salaire mensuel dont tu as besoin pour vivre.

👉 Pour cela, il te suffit de créer un tableau Excel, notion ou autre et d’y renseigner toutes tes dépenses obligatoires, telles que ton loyer, tes courses, tes abonnements eau, électricité, abonnements téléphoniques

👉 Ensuite, tu peux faire de même avec tes dépenses optionnels tels que les loisirs, sorties Pour ce tableau, c’est à toi de déterminer tes envies.

👉 Enfin, fini par faire un troisième tableau avec tes dépenses professionnelles, car être freelance nécessite forcément de l’investissement, que ce soit pour la communication, pour des logiciels, pour déléguer du travail

⚠️ ATTENTION ! N’oublie pas de convertir tes dépenses annuelles en dépense mensuelle ! ⚠️

Exemple si tu payes ton assurance habitation 200 € par an. Ajoute 16,6 € à ton tableau mensuel.

👇 Voici un exemple des trois tableaux :

Tableaux des dépenses

💡 Petite astuce : Utilise l’application Bankin’ pour te rendre compte de tes dépenses. 😉

2️⃣ ajouter les charges sociales.

Faites le calcule du salaire mensuel dont vous avez besoin à l’aide des tableaux ci-dessus puis ajouter 25 % de charges sociales.

Exemple : 2189 + 25% = 2736,25

3️⃣ Prendre en compte les jours travaillés non facturés.

Travailler à son compte signifie également faire de la comptabilité, de l’administration, de la prospection, passer du temps au téléphone avec des potentiels clients, écouter les briefs, rédiger des devis des factures Bref autant de tâches qui nécessitent du temps et qu’il ne faut SURTOUT pas oublier dans sa facturation !

⚠️ ATTENTION à ne pas oublier de déduire les WEEK END et les CONGÉS ! ⚠️

Voir exemple ci-dessous :

4️⃣ Comment justifier ses tarifs ?

Maintenant que tu sais exactement comment fixer tes tarifs, tu vas me dire :

🤷🏻‍♀️ “Mais comment je fais si mon client refuse mon devis et me dit que je suis trop cher ?

Tout simplement en disant la vérité ! Oui, c’est aussi simple que ça. 🤪

Règle n°1 : ne pas oublier qu’un(e) client(e) est un être humain !  (Oui, je sais, c’est fou et dur à concevoir.)

Quand on débute en tant que freelance, (moi la première), on a peur du /de la  client(e), peur de l’échec et du refus, on imagine son / sa client(e) comme un(e) méchant(e) qui détient le pouvoir sur notre avenir .

Or, ce n’est pas le cas ! Il n’y a pas de hiérarchie à proprement parler entre toi et ton / ta client(e). Simplement un échange de bon compromis.

Il ou elle veut un service de bonne qualité et au meilleur prix et toi, tu peux y répondre à condition d’être récompensé(e) à ta juste valeur.

Et pour cela, il faut passer par la règle n°2 : la négociation. 

Attends, attends ne part pas ! Je te vois vouloir quitter la page en te disant, “je ne sais pas négocier, j’ai horreur de ça, c’est MORT !”

Je ne te demande pas de devenir Mike Brewer de Wheeler Dealers !

Seulement de te mettre en tête qu’un devis ça se négocie, même après un refus !

Partons du principe que tu as calculé ton taux journalier à 215 €.
Un client te contacte pour une mission d’une journée.
Si t’es plutôt fort(e) en math comme moi 😉 Tu es censé(e) faire un devis à 215 €

Et bien moi, je te propose de faire un devis à 250 €.

Pourquoi ?
👉 Car si il accepte, tu auras gagné 35 € ! 🤩 (et oui, je t’ai dit que j’étais forte en maths.)


👉 Et si il refuse, là, tu pourras lui expliquer qu’en tant que freelance, tu as des charges à payer, des jours travaillés non payés, car tu prends du temps en ce moment pour lui rédiger un devis, tu as, une comptabilité à tenir, des démarches commerciales à assurer + des dépenses professionnelles à investir et qu’au vu de tout cela, tu ne peux pas descendre ton prix en dessous de 215 € sinon cela ne serait pas rentable pour toi.

En étant 100% honnête avec ton client, tu feras appel à sa sensibilité et son éthique et surtout, tu lui prouveras que tu as de la valeur et que ce n’est pas une prestation au rabais.

😎 À chaque négociation, tu dois te souvenir, que si une entreprise fait appel à toi, c’est que tu es plus rentable qu’un salarié !

En faisant appel à toi, l’entreprise ne ne paie pas de charges, ne s’engage pas avec toi et ne te verse aucun avantage.

☺️ Enfin, j’aimerais terminer cet article sur un message de solidarité.

Tu as certainement déjà subit un refus de devis malgré le fait que le tarif soit bas. Le pire, c’est que l’on t’a dit que tu étais trop cher !

Et là, une question te vient “Mais à combien mes concurrents ont-ils proposé leur devis ?

Fixer tes tarifs au juste prix permet également de valoriser ton secteur d’activité.

Quand on débute, on est tenté de fixer son taux journalier au plus bas afin d’attirer un maximum de client, or une fois lancé, il est très difficile de revenir sur ses prix, surtout aux près des clients déjà engagés.

De plus, si tu as fixé des prix sur le barème du SMIC par exemple sans avoir déterminé au préalable tes coûts et dépenses comme vu ci-dessus. Tu peux vite te retrouver en déficit et travailler à perte.

Malheureusement dans le monde du freelancing et surtout dans le domaine numérique, graphisme, community manager… Il existe énormément de plateformes qui permettent aux entreprise de payer une misère pour obtenir un service.

Ceci incite donc les nouveaux freelances à brader leurs services et à casser le marché.

C’est pourquoi il est important dès le début d’affirmer ses valeurs et de se vendre au juste prix ! 💪
N’oublie pas que tu as créé une entreprise. Que tu y investis du temps, de l’argent, de l’énergie et que pour cela, tu dois être récompensé.

Le but ultime d’une entreprise est de perdurer et de grandir.
Si tu ne trouves aucune contrepartie à tous tes efforts, tu ne pourras garantir aucune longévité à ton entreprise.

Comment fixer et justifier ses tarifs en tant que Freelance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.